fbpx

Qui sommes nous ?

Bienvenue chez PMC expertise comptable. Je m’appelle Célia Petrissans, je suis la fondatrice du cabinet PMC expertise comptable.

Sur notre chaîne youtube, on partage du contenu à destination des créateurs d’entreprise et des investisseurs immobiliers.
On partage également des interviews d’investisseurs ou entrepreneurs, qui apportent tous leurs conseils pour développer vos projets.

Aujourd’hui, nous allons aborder les droits aux allocations chômages des créateurs d’entreprise.

Entrepreneurs et allocations chômage

Si vous avez un projet de création d’entreprise, vous allez peut être mettre un certain temps avant de commencer à pouvoir vous rémunérer. C’est pour ça que le dispositif d’aide à la création d’entreprise existe lorsque l’on bénéficie d’aide de Pôle emploi.

Quand vous créez une société en étant déjà inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi, vous allez avoir deux possibilités pour créer ou pour reprendre une société :

  1. Bénéficier d’un maintien de ses droits pendant toute la durée de ses droits restants : Ce sera l’ARE, l’allocation pour retour à l’emploi.
  2. Percevoir ses droits en capital. ce sera l’ARCE donc le maintien de ses droits pendant la durée de ses droits restants.

Le fonctionnement

Ça va dépendre du statut de société ou du statut d’entreprise que vous allez créer. Si vous êtes en micro-entreprise, par exemple, vous allez devoir déclarer à Pôle emploi tous les mois, tous les trimestres, le chiffre d’affaires que vous allez encaisser et en fonction de ces éléments. Pôle emploi va vous faire ou pas le versement de vos droits en société. C’est différent et bien souvent, le système permet de maximiser en tout cas ses droits à Pôle emploi.

Lorsque vous êtes en société à l’impôt sur les sociétés, la rémunération est en fait un choix. C’est à dire, que la société peut encaisser de l’argent du chiffre d’affaires et la société peut choisir de ne pas vous rémunérer dans un premier temps, sur les premiers mois d’activité. Dans ce cas là, il faut simplement produire un justificatif à Pôle emploi indiquant que la société ne vous rémunère pas et vous pouvez être sur ce système jusqu’à la fin de vos droits.

Si vous avez créé une société que la société ne vous rémunère pas en rémunération, Pôle emploi va vous maintenir à taux plein vos droits jusqu’à la fin de vos droits restants. C’est la meilleure solution pour pouvoir maximiser vos droits pour l’emploi.

Une deuxième solution s’offre à vous

L’autre solution lorsque vous créez votre entreprise et que vous êtes demandeur d’emploi va être la reprise initialement faite au moment où vous allez créer votre structure. Vous allez choisir : l’are ou l’arce.

L’ARCE, c’est percevoir vos droits en capital. Pôle emploi va vous verser 45% de vos droits restants en capital et vous les verser tout d’abord lors de la création de la structure, puis dans les six mois. Vous allez récupérer en tout 45% de vos droits ensuite, vous allez pouvoir commencer l’activité de votre société. Et en tout cas, vous rémunérer si vous le souhaitez dès le départ. Donc, c’est une solution qui peut convenir à quelqu’un qui va être en mesure de se rémunérer immédiatement avec son projet d’activité ou de société.

Mais en termes de valorisation des droits, vous récupérez avec l’arce seulement 45% de vos droits et la solution aéro, donc maintien de ses droits, Vous pouvez récupérer jusqu’à 100% de vos droits si vous ne vous rémunérez pas.

J’espère que les éléments ont été clairs. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster en commentaire de la vidéo. N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez des questions ou des sujets que vous souhaitez que l’on aborde pour nos prochaines vidéos.

À propos

Vous pouvez vous abonner à notre chaine Youtube pour recevoir toutes les nouvelles notifications de toutes nos nouvelles vidéos et partager cette vidéo.

Je vous souhaite une très bonne fin de journée et on se retrouve très bientôt sur la chaîne PMC l’expertise comptable.

Nous proposons une formation gratuite à destination des créateurs d’entreprise. Pour plus d’information, contactez-nous !