fbpx

Quelles sont les cotisations sociales minimales d’un travailleur indépendant ?

Aujourd’hui, nous allons voir quelles sont les cotisations sociales minimales pour un travailleur indépendant.

Que vous soyez en entreprise individuelle ou réelle, vous allez devoir payer des cotisations sociales sur votre rémunération. Ce sera de la rémunération prise en SARL ou EURL , ou ce sera le résultat annuel dans le cadre d’une entreprise individuelle.

Lorsqu’un dirigeant est affilié à la Sécurité sociale des indépendants, il doit s’acquitter d’un minimum de cotisations sociales. Peu importe le montant de sa rémunération allouée.

Donc, la Sécurité sociale des indépendants, c’est l’ex RSI. Vous relevez de la Sécurité sociale des indépendants si vous êtes en entreprise individuelle ou réelle ou si vous êtes en société EURL/SARL, gérant majoritaire.

Pour information, en SAS, vous ne relevez pas du régime de la Sécurité sociale des indépendants. Cependant vous êtes un assimilé salarié, que ce soit en entreprise individuelle ou en société. Effectivement, vous allez avoir toujours un minimum de cotisations sociales. Ces cotisations sociales par principe, sont calculées en fonction de la rémunération déclarée.  Elles peuvent s’élever à peu près à 45 de la rémunération déclarée.

Quelles sont les cotisations d’un travailleur indépendant qui ne perçoit pas de rémunération :

Sans rémunération, vous allez tout de même avoir des cotisations sociales à payer. Elles seront de l’ordre de 1200 euros par an. C’est bien sûr une différence par rapport aux SS ou dans le cas où vous ne vous versez pas de rémunération.

Vous avez 0 cotisations sociales à payer en SARL. Or, vous aurez au moins 1200 euros de cotisations sociales à payer à l’année en dehors d’exonération. Un point important en terme d’acquisition de droits à retraite. A partir du moment où vous payez ses cotisations sociales minimales, par exemple si vous ne versez pas de rémunération, vous payez au moins les 1200 euros par an. Vous allez pouvoir valider au moins trois trimestres pour votre retraite. Donc vous validez donc vos trimestres Même en l’absence de versement de rémunération.

De plus, en tant que travailleur indépendant, même si vous avez une autre activité  vous ne pourrez pas avoir de dégrèvement de cotisations sociales même si vous cotisez. Par ailleurs, il n’y aura aucune réduction de cotisations sociales minimales.

À propos :

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poster en commentaire de la vidéo. On se retrouve très bientôt pour une nouvelle vidéo sur la chaîne PMC expertise comptable.

Notre cabinet propose une formation gratuite sur la création d’entreprise à destination des entrepreneurs et futurs entrepreneurs.

Pour  en savoir plus sur notre cabinet, nous vous invitons à consulter notre site internet. Si vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés, contactez-nous !