fbpx

(transcription texte de la vidéo)

LMNP : comment remplir sa déclaration personnelle d’impôt sur le revenu ?

Je me présente Célia Petrissans, je suis expert-comptable et la fondatrice du cabinet PMC Expertise comptable.
Aujourd’hui, dans cette nouvelle vidéo, on va voir en location meublée comment remplir sa déclaration personnelle d’impôt sur le revenu.
Si vous faites de la location meublée, les revenus de la location meublée sont des revenus BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Vous allez pouvoir déclarer ses revenus au niveau de votre déclaration.
Donc pas la 2042 classique, où vous déclarez vos revenus salarié, mais la 2042 C pro. Dans cette vidéo, on va se placer sur la déclaration de revenus qui sont dits des revenus “non-professionnels”.
C’est-à-dire qu’on n’est pas sur de la location meublée professionnelle. Donc, pour faire cette déclaration, il faut distinguer les revenus dits de location meublée classique des revenus dits de location saisonnière.

Comment différencier les revenus de location meublée classique des revenus dits de location saisonnière.

Il existe deux possibilités, soit vous êtes sur un régime forfaitaire (un régime simplifié), donc c’est le régime micro BIC. Ou bien, vous êtes sur un régime réel, ce sera le régime des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) au réel. Si vous relevez du régime micro-BIC, c’est donc hors revenus forfaitaires.
Au niveau de la déclaration, ça va être extrêmement simple. En fait, vous allez déclarer les recettes encaissées : les recettes, ce sont les loyers plus les charges que vous avez encaissés. Vous allez les déclarer dans une case.
Si vous faites de la location meublée longue durée classique, ce sera la case 5 ND, par exemple, si vous êtes le déclarant 1.
S’il s’agit de revenus de biens de location touristique, vous allez déclarer vos revenus en case 5 NG. Vous déclarez vos recettes brutes et les impôts vont vous appliquer automatiquement l’abattement. Il sera donc de 50 % pour la location longue durée, et de 71 % si votre bien est classé meublé de tourisme. Si vous relevez du régime réel, la déclaration est différente.

Il est important d’avoir réalisé une déclaration fiscale. 

Au préalable, vous devez avoir tenu une comptabilité et donc réaliser une déclaration fiscale. Notamment la déclaration 2031. Vous allez déclarer un bilan, un compte de résultat, un suivi des amortissements, notamment.
Ces éléments, vous les avez au préalable télé-déclarés à l’administration fiscale. Ils ont déjà été télé-transmis à l’administration fiscale. Dans le cadre de votre déclaration d’impôt sur le revenu, vous allez simplement déclarer ou reporter le résultat annuel. Le résultat annuel comme pour le régime micro forfaitaire, vous allez le déclarer au niveau de la 2042 C pro, donc la déclaration des revenus non salariés.
Si vous êtes en bénéfice, vous allez déclarer vos revenus en case 5NA ou 5NK si vous n’avez pas de centre de gestion agréé. Si vous êtes en déficit, vous allez déclarer le déficit en case 5NY pour un déclarant 1 ou 5 NZ si vous n’avez pas de centre de gestion agréé.
Les déficits sont re portables pendant 10 ans uniquement sur des revenus de même nature donc sur des revenus de location meublée. Ils ne vont en aucun cas en régime non-professionnel, s’imputer sur vos revenus salariaux.

Si vous faites de la courte durée : 

Si vous faites de la courte durée et si vous dépassez les 23.000 euros de recettes à l’année. Attention, vous avez cette affiliation obligatoire, soit sur le régime de la micro-entreprise, soit sur le régime de sécurité sociale des travailleurs des indépendants, soit sur le régime général.
Dans ce cas-là, vous allez devoir vous affilier et payer des cotisations sociales et vous n’aurez plus besoin de payer la CSG CRDS qui sera appelée au niveau de votre déclaration d’impôt sur le revenu personnel. Ce sont les 17,2 % que vous payez auparavant. Il existe donc une case spécifique, si vous êtes sur un régime réel, vous êtes sur un régime forfaitaire dans ce cadre-là.
On l’a vu pour remplir sa déclaration d’impôt sur le revenu personnel. Il faut distinguer notamment ces trois cas. Est ce que vous êtes sur le régime forfaitaire ? Sur le régime réel ? Où est-ce que vous êtes sur un régime de location saisonnière avec plus de 23.000 euros de recettes à l’année ?
Distinguez bien ces différents cas pour pouvoir justement déterminer dans quelle case vous allez devoir reporter vos revenus de location meublée.

À PROPOS : 

Si vous avez des questions la LMNP et la déclaration d’impôt sur le revenu, n’hésitez pas à nous contacter ou a les poster en commentaire de la vidéo sur nos réseaux sociaux.
N’hésitez pas également à vous abonner à notre chaîne Youtube PMC Expertise Comptable pour être notifié de toutes nos prochaines vidéos. On se retrouve très bientôt…
LMNP : declaration d'impot sur le revenu

Nous espérons que cet article vous aura aider à comprendre comment Remplir votre déclaration personnelle d’impôt sur le revenu