fbpx

Découvrez les 5 erreurs fréquentes à éviter lors de la création d’entreprise

Bienvenue chez PMC expertise comptable. Je m’appelle Célia Petrissans, je suis expert comptable et la fondatrice du cabinet.

Sur notre chaine Youtube, on partage du contenu à destination des créateurs d’entreprise et des investisseurs immobiliers.
On partage aussi des interviews d’investisseurs ou d’entrepreneurs, qui vont vous apporter tous leurs meilleurs conseils pour développer votre projet.

La première erreur est de ne pas faire d’étude de marché

En effet, la première erreur rencontrée lors de la création d’entreprise est de ne pas faire d’études de marché. L’étude de marché ce n’est pas forcément faire un dossier de 50 pages sur son activité ou un dossier extrêmement complexe à réaliser.
L’étude de marché, c’est être simple et pragmatique.
Quel est le produit ou service que je vais proposer ? À qui je vais m’adresser ? Qui sont mes clients ? Quel va être mon personnage ? Quel va être mon client cible ? Où est ce que je vais pouvoir le trouver ? Quel va être le prix que je vais proposer pour ce produit ou service ? Quels sont les prix de mes concurrents ? En quoi je vais pouvoir me différencier de mes concurrents ? Quel va être mon élément différenciant ? Est ce que cela va être le prix ? Les services proposés ? Les services complémentaires ?
Voilà ce sont des questions extrêmement importantes pour pouvoir justement proposer, développer une gamme de produits ou de services.

La question est également de répondre : en quoi votre produit ou service permet de répondre à un besoin ?
Au niveau du marché, c’est une question extrêmement importante car pas de besoins, pas forcément de marché.

La 2ème erreur lors de la création de votre entreprise est de ne pas faire de business plan

La deuxième erreur fréquente que l’on rencontre très souvent c’est : de ne pas faire de business plan.
Même chose pour le business plan, Je ne vous parle pas de réaliser un dossier extrêmement compliqué. Il faut au moins déterminer quels vont être vos charges effectifs pour vous lancer dans la réalisation d’un projet.

Un chiffre d’affaires estimé. L’idée ? Déjà, c’est dans un premier temps de pouvoir estimer si vous avez tous les fonds nécessaires pour pouvoir lancer, mener à bien votre projet. Donc, déterminer quelles vont être les investissements minimum mini a minima pour pouvoir lancer votre projet afin de déterminer si vous bénéficiez du capital nécessaire.
Est ce que vous avez les fonds propres ? Ou est ce que vous allez solliciter un prêt bancaire? C’est une question extrêmement importante au niveau de la trésorerie du démarrage.

Avez vous tous les fonds pour commencer votre activité ? C’est ce qu’on appelle, dans le jargon, le besoin en fonds de roulement. Une autre question importante, c’est de lister tous les postes de charges prévisibles au niveau de son activité afin de déterminer notamment un élément clé qui sera le seuil de rentabilité. Donc très simplement, le seuil de rentabilité, ce sera le niveau de chiffre d’affaires à partir duquel je vais commencer à gagner de l’argent.

C’est un élément qui est indispensable de connaître. Effectivement, quand on souhaite lancer son activité pour savoir et pour déterminer justement un objectif et afin de valider que cet objectif est réalisable effectivement dans le temps. Prévoyez une marge de progression dans le temps. Mais la question à se poser est ce que l’objectif de chiffre d’affaires est réalisable?

La 3ème erreur lors de la création de votre entreprise est de ne pas faire le point sur les aides à la création d’entreprise

La troisième erreur que l’on rencontre assez fréquemment, c’est de ne pas faire le point sur les aides à la création d’entreprise, notamment, qui existent avant de lancer son projet.

C’est une phase qui est extrêmement importante. Vraiment, j’insiste avant de lancer son projet, par exemple. Une erreur que l’on a pu voir et qui peut être fréquente. C’est effectivement quand on a un projet de création d’entreprise, quand on est encore salarié, qu’on projette de faire une rupture conventionnelle, c’est de créer son entreprise avant d’être en situation de demandeur d’emploi. Cela est une erreur puisque si vous faites ça, vous ne pourrez pas basculer dans la catégorie Créateurs d’entreprise ou repreneurs d’entreprises.

Il faut pour cela d’abord être demandeur d’emploi et ensuite créer ou immatriculer votre société. C’est un point important. Faire le point sur les aides dont vous pouvez bénéficier pour créer votre entreprise est un élément important et qui va impacter notamment votre prévisionnel d’activité que vous devez pouvoir réaliser puisque en fonction de votre situation, vous allez peut être pouvoir bénéficier d’exonérations de charges sociales sur les premiers mois ou la première année d’activité.

La 4ème erreur est de ne pas s’interroger sur le choix du statut juridique

La quatrième erreur que l’on rencontre fréquemment lors de la création d’entreprise, c’est de ne pas se poser la question de son statut juridique avant de commencer son activité.

Et cela, effectivement, c’est également un point qui est clé. Effectivement, si vous voulez réussir, développer votre projet et optimiser votre fiscalité, si vous partez sur un mauvais statut dès le démarrage, effectivement, il est possible de rectifier. Mais cela va avoir un coût.

Donc, l’important, c’est vraiment de se poser cette question est ce que déjà vous souhaitez vous associer sur votre projet ? Est ce que vous allez avoir besoin d’investissements qui vont être significatifs?

Est ce qu’il va y avoir de la TVA à récupérer éventuellement sur vos investissements? Toutes ces questions vont permettre de déterminer quel sera le statut juridique approprié à votre projet, mais également. Est ce que vous avez un patrimoine à protéger? Pour valider, effectivement, si le statut de l’entreprise individuelle ou le statut de la société sera le plus adapté, quelle est l’estimation du niveau d’activité que vous allez réaliser? Il faut vraiment faire le point sur toutes ces questions afin de déterminer dès le démarrage le statut le plus approprié et adapté à votre situation personnelle.

La 5ème erreur est de ne pas déléguer et ne pas vous faire aider

Enfin, la cinquième erreur que l’on rencontre très fréquemment chez les créateurs d’entreprise, c’est de vouloir faire tout seul. Effectivement, quand on crée son entreprise, on a effectivement beaucoup de tâches très différentes à réaliser. C’est extrêmement compliqué de réaliser toutes ces tâches et nous, le conseil qu’on peut vous apporter, c’est plutôt de vous orienter vers des personnes qui vont être spécialisées sur différents domaines, c’est à dire l’administratif, la comptabilité, de déléguer toutes ces tâches qui vont être chronophages.

Et vous, de vous concentrer sur votre coeur d’activité, sur votre domaine de compétence. Là où vous avez réellement de la valeur ajoutée à proposer. Parce qu’effectivement, sinon, vous allez vous noyer sur les tâches au démarrage. Voilà pour les cinq principales erreurs que l’on rencontre très fréquemment sur des projets de création d’entreprise.

N’hésitez pas à nous partager votre expérience, à nous poser des questions en commentaire de la vidéo, à partager cette vidéo et à vous abonner à la chaîne Expertise comptable afin de recevoir toutes nos nouvelles vidéos.

On se retrouve très bientôt pour une nouvelle vidéo sur la chaîne PMC expertise comptable. N’hésitez pas à nous contacter…

Pour en savoir plus sur la création d’entreprise nous vous proposons de vous inscrire à notre formation gratuite !